Gaz de Bordeaux s’engage pour nos forêts

Depuis 2019, Gaz de Bordeaux s’engage aux côtés de Reforest’Action en agissant pour les forêts françaises. Un partenariat durable et engagé qui a déjà permis de planter 11 000 arbres sur quatre projets en Dordogne, en Charente et en Corrèze, pour lesquels 1 650 tonnes de Co2 ont été stockées. En 2022, Gaz de Bordeaux poursuit sa démarche et investit dans de nouveaux projets.

ReforestAction

Entreprise française fondée en 2010, Reforest’Action est le spécialiste de la forêt et se donne la mission de préserver et de restaurer des forêts partout dans le monde via un modèle de crowdplanting (plantation participative). Son objectif est de développer les bénéfices environnementaux et sociaux économiques de la plantation d’arbres. 3 000 entreprises sont engagées auprès de Reforest’Action dont Gaz de Bordeaux.

Depuis 2019, avec Gaz de Bordeaux ce sont 11 000 arbres qui ont été plantés sur 4 projets de reforestation en Nouvelle-Aquitaine :

  • La reconstruction d’une parcelle à Saint-Geyrac en Dordogne touchée par les tempêtes successives de 1999.
  • Le reboisement de deux parcelles à Monestier-Melines en Corrèze avec l’objectif d’enrichir cette forêt et de diversifier les espèces déjà présentes.
  • La restauration de parcelles situées sur une ZNIEFF (Zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique) de la vallée de la Corrèze et de la Vimbelle et qui étaient laissées à l’abandon.
  • La régénération des parcelles de la forêt domaniale de la Courbe en Charente qui appartiennent à l'habitat d'intérêt communautaire "Dunes boisées à chênes verts et pins maritimes". Fortement endommagées par la tempête de 1999, elles souffrent d'une déficience de régénération naturelle.

Les enjeux et objectifs de ces projets sont multiples. Les arbres plantés luttent contre le réchauffement climatique en humidifiant l’air et en stockant du Co2. Ils permettent également de développer la biodiversité en accueillant des espèces protégées et la faune déjà présente. Les territoires environnants sont également protégés des aléas climatiques tels que le vent, le feu et les sols de l’érosion et du lessivement en limitant le ruissèlement.
À terme, cela participe également à la transition énergétique. Les arbres adultes peuvent être prélevés et alimenter la filière bois, source d’énergie durable.

Pour Gaz de Bordeaux, le bilan des co-bénéfices pour 11 000 arbres est :

  • Climat : 1 650 tonnes de Co2 stockées. Il est estimé qu’un arbre stocke environ 150 kg de Co2 sur 30 ans.
  • Biodiversité : 33 000 abris pour animaux créés. En moyenne, un arbre feuillu fournit 3 abris pour animaux.
  • Santé : 44 000 mois d’oxygène générés, 1 arbre correspondant à 4 mois d’oxygène.
  • Emploi : 11 000 heures de travail créées, 1 arbre équivaut à 1h de travail.

En 2022, Gaz de Bordeaux continue à s’investir sur des projets en Gironde mais également dans les Hauts-de-France.