Comment vous aider ?

Exemples de recherche :

Quelle est la différence entre gaz naturel et gaz de ville?

Par abus de langage, il est souvent utilisé l’expression gaz de ville à la place de gaz naturel. Ces sources d’énergie sont souvent confondues alors qu’elles sont différentes dans leur composition ou leur pouvoir calorifique par exemple.

Si l'expression existe encore, le « gaz de ville » n'est plus utilisé. Il s'agissait, jusque dans les années 70, d'un gaz fabriqué en usine à base de monoxyde de carbone, et chargé en impuretés. Ce gaz était issu de la distillation du charbon. Il était fabriqué à partir de houille la houille et servait à l’origine à alimenter les réseaux urbains et était utilisé pour l’éclairage public, le chauffage ou encore la cuisson au gaz.

Très dangereux, il a été remplacé partout par le gaz naturel, plus propre et plus sûr. La dernière usine a disparu en 1971.

Le gaz naturel est une énergie fossile, composée de méthane et d'hydrocarbures gazeux. Il se trouve dans les roches et provient des matières organiques présents dans les sols. Il est extrait par forage sur terre ou en mer, ce qui nécessite aucune transformation. Il est disponible en quantités supérieures par rapport au pétrole. Le gaz naturel est par ailleurs le moins polluant des hydrocarbures et le moins chargé en dioxyde de carbone (CO²).

Avant d'arriver chez vous, il est acheminé par gazoduc ou par méthanier, autrement dit un navire qui transporte le gaz naturel liquéfié. Il est ensuite de nouveau gazéifié pour être distribué par les fournisseurs de gaz chez les consommateurs, servant au chauffage, à la production d’eau chaude ou la cuisson, comme principaux usages. Différents types d’appareils existent, pour votre installation, pour la consommation de gaz naturel : chaudière à condensation, à haute performance énergétique …

Les caractéristiques du gaz de ville et sont différentes. Leur composition est différente. En effet, la composition du gaz de ville est un mélange de monoxyde de carbone et de dihydrogène. C’est un gaz hautement toxique et indolore, pouvant présenter de grands risques sanitaires. Quant au gaz naturel, entre dans sa composition des hydrocarbures gazeux (méthane, éthane, propane et butane). L’ajout de tétrahydrothiphène (THT) le rend odorant, facilitant la détection de fuites dans le logement par exemple. Son pouvoir calorifique est plus fort que celui du gaz de ville. Au moment de la combustion, il dégage du gaz à effet de serre le CO2 (dioxyde de carbone). IL n’est pas toxique et très faiblement inflammable.

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?
Merci de votre réponse !

Vous n'avez pas trouvé de réponse à votre question ?